De nos jours, peu sont les irréductibles Gaulois à ne pas posséder de smartphone. Que ce soit par obligation professionnelle, par effet de mode ou par simple commodité, nous sommes bien contents de pouvoir nous servir de cet écran très pratique que l’on garde toujours sur nous. Mais c’est là que les ennuis commencent.

Smartphone ou « stressphone » ?

Un smartphone est smart parce qu’il vous permet de faire plein de choses facilement. C’est un appareil tellement pratique que vous pouvez glisser dans votre poche et avoir en permanence avec vous. Et c’est pour cette dernière raison qu’il peut devenir un « stressphone »… Une source de stress toujours à proximité.

Vos préoccupations ne vous quittent jamais et sont à portée de main. Si elles ne vous sont pas parvenues aujourd’hui, elles vous seront apportées demain… Vous tombez peu à peu dans le cercle vicieux du stress chronique, un danger pour votre santé.

Une rupture des frontières

Il y a quelques années, vous pouviez laisser votre boulot et vos soucis professionnels sur votre lieu de travail. Il suffisait de ne pas croiser une personne que vous ne vouliez pas voir pour l’oublier. Le smartphone a changé la donne. Il a aboli les frontières et vous épuise doucement.

Les notifications permanentes vous accaparent du temps de cerveau, vous coupent dans vos élans, vos discussions, vos jeux, vos lectures et vos réflexions.

Le stress : à l’origine de maladies

Le stress chronique est un fléau à l’origine de la destruction de vos cellules. Il entraîne la production de radicaux libres : des éléments qui endommagent vos cellules.

Par ailleurs, le stress fragilise votre système immunitaire en s’attaquant notamment à votre microbiote et s’attaque à votre corps en provoquant des inflammations au niveau de vos muscles et articulations…

Moins d’écrans pour moins de stress

Si vous vous sentez stressé ou dépassé par votre train de vie, la meilleure chose que vous pouvez faire, pour commencer, c’est de laisser votre smartphone de côté.

Vous pouvez par exemple définir des plages horaires pendant lesquelles vous décidez de ne pas toucher pas à votre mobile. Si vous avez du mal, vous pouvez commencer par des plages de 30 minutes, pour progressivement augmenter la durée. Vous allez voir à quel point vous allez renouer avec votre vie. Vous aurez l’impression d’avoir beaucoup plus de temps pour vous, du temps pour vous divertir, sortir, faire du sport, rencontrer du monde et plus encore… On sous-estime vraiment le temps perdu devant les écrans, à penser que chaque sollicitation attend une action immédiate.

Gardez en tête que concernant votre ami rectangulaire, la seule obligation est celle que vous vous imposez.